Samedi 28 février 2015

« Ce que l’homme peut posséder n’est encore rien si ce n’est pas Dieu. Ce que l’homme peut aimer n’est encore rien si ce n’est pas Dieu. Ce qu’il peut vouloir n’est encore rien si ce n’est pas Dieu. » Présentant les trois « maîtres du soupçon », ces penseurs qui ont façonné une culture anti-chrétienne, S. Decloux ose indiquer, dans un nouvel article proposé à la rubrique « Paroles de théologiens », que les trois conseils de pauvreté (Marx), de chasteté (Freud) et d’obéissance (Nietzsche) manifestent la réponse radicale que suscite aujourd’hui le Christ dans le cœur des croyants.