En nous mettant en face de ces trois penseurs (Marx, Freud, Nietzsche), nous verrons comment ils sont témoins de notre univers ; nous ne les avons pas choisis, c’est Ricœur qui nous les a désignés. Et voici que nous serons renvoyés, de façon cohérente, à ce qui structure précisément notre engagement religieux, les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance...

« Maître du soupçon » : tel est le nom donné par le philosophe Paul Ricœur, il y a une quinzaine d’années, à trois grands penseurs qui ont marqué et continuent à marquer en profondeur l’esprit et la culture de notre époque : Marx, Freud et Nietzche. Une attention avertie aux courants de pensée dont ils furent les promoteurs et les témoins renvoie religieux et religieuses aux dimensions essentielles de leur engagement ; elle les éclaire en même temps, en leur faisant mieux percevoir certaines exigences auxquelles ils sont affrontés, certaines questions qu’ils rencontrent nécessairement dans le monde où nous vivons.

Nous prendrons ici Marx et Nietzche comme des témoins privilégiés de « courants de pensée » de notre époque. Ceci veut dire que nous n’exposerons pas en détail leurs théories, mais, qu’après avoir rappelé quelques affirmations centrales, nous tâcherons d’indiquer comment ces affirmations se retrouvent, de diverses manières, dans l’atmosphère générale d’aujourd’hui.