Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Impostures mystiques ?

Joachim Bouflet

Cette sorte galerie de portraits des fraudes mystiques, surtout récentes, passe en revue, après 60 pages d’introduction, une vingtaine de cas de tous pays sur lesquels plane, du début à la fin, l’ombre de Marthe Robin, qui n’est jamais étudiée pour elle-même. Certaines de ces figures paraîtront rapidement délirantes, comme celle de l’antipape français Michel Collin, ou contaminées par des apparitions reconnues (le belge Jules De Vuyst), ou plagiant d’autres révélations (la bolivienne Catalina Rivas), presque toujours motivées par l’enrichissement personnel (Julia Youn Hong-Sun, Corée du sud). D’autres cas sont traités plus en profondeur, au premier rang desquels Marie Valtorta – un dossier totalement à charge – et Vicka Ivanković-Mijatovié, voyante de Medjugorge, qui n’est pas plus épargnée que Tomislav Vlašić, franciscain du lieu, réactualisant avec Agnès Heupel la dérive « philippienne » de l’union sexuelle de Marie et de son Fils (p. 219 ; voir aussi l’approbation de M.-D. Philippe à Marie-Paule Giguère, p. 184). Comme l’introduction, la conclusion donne quelques clés pour élucider le phénomène de ces impostures : le mensonge, qu’il soit avéré (et pas seulement pathologique ou délirant), ou touche la réécriture hagiographique du passé ou la calomnie des opposants ; la désobéissance à l’autorité hiérarchique qui va jusqu’au schisme et à la déification des acteurs ; « la falsification des phénomènes extraordinaires que sont les stigmates, l’inédie, les prodiges touchant les images saintes », les « guérisons » des visionnaires (« faut-il répéter que Dieu n’invente pas de maladies spéciales destinées aux mystiques ? », p. 384) ; et aussi les erreurs et approximations théologiques qui ne sont pas rares et auraient dû, dès l’abord, attirer l’attention de la hiérarchie. Un dossier très documenté, proche de la socio-histoire, et qui ouvre (sans les affronter) sur des questions plus théologiques : pourquoi cet attrait universel pour des « révélations » marginales et cet aveuglement de bien des hiérarques, et pourquoi cette obstination sur des voies « mystiques » qui signent à tout le moins un manque effrayant de bon sens et de spiritualité ? Pourquoi la gnose plutôt que la foi ?

Mots-clés Mystique

Éditions du Cerf, Paris, avril 2023

389 pages · 25,00 EUR

Dimensions : 16 x 25 cm

ISBN : 9782204155199

9782204155199

Sur le même thème : « Spiritualité »