Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

L’art et le drame du trop

Sœur Marie et Bethléem

Blandine de Dinechin

Raconter l’histoire de la famille monastique de Bethléem et de sa fondatrice Odile Dupont, en se laissant guider par les récits de quatre témoins et « de nombreux échanges », c’était « signaler le système de dépersonnalisation mis en place au nom d’une Vierge Marie issue de la culture et des constructions successives de la fondatrice », tout en entrecoupant le propos de « pauses », nécessaires à la narratrice « pour respirer et pour envisager ». On ne se trouvera donc pas ici devant un travail d’historien, même si l’ordonnance chronologique du livre peut y ressembler et malgré les documents publiés en annexe. Dans la préface de Jean Lebrun, il est erronément affirmé que le père Marie-Dominique Philippe « avait quitté son ordre » (p. 13), alors qu’il n’en fut rien. La constellation Philippe et d’autres membres de la famille dominicaine traversent, de fait, la trajectoire de celle qui fut successivement dominicaine de Sainte Marie des Tourelles (sœur auxiliaire de chœur), ermite de Marie au Perthus, hébergée par les Dominicaines proches de l’Eau vive, cofondatrice avec Ceslas Minguet, o.p., de l’éphémère Fraternité des Petites Sœurs de Notre-Dame de la Nativité (Chamvres) dont elle sera prieure, bientôt démise par l’évêque au moment où elle veut réorienter la fraternité vers la vie cartusienne, mais presqu’aussitôt remise en charge. On voit poindre les prémices d’un « système de possession des personnes » (p. 254), souvent décrit par les quatre témoins interrogés, et comment certain(s) deviennent associé(s) dans ces dérives, ou se sont laissé aveugler de manière complice (cas de la hiérarchie épiscopale). Travaillant par mode de flashback, entrecoupant son « récit » de dialogues directs avec une statue de la Vierge Marie, l’auteur propose ainsi une reconstitution qu’on pourrait elle aussi qualifier de « dramatique », pour reprendre le titre de l’ouvrage, mais qui est sans doute également marquée par un « trop » d’interprétations et de mises en scène audacieuses. Sachant cela, on trouvera dans la multitude de péripéties rassemblées, de quoi nourrir l’attention qu’il reste à porter sur cette « unique Famille monastique, en deux branches distinctes d’un même Institut religieux reconnu de droit pontifical le 6 octobre 1998 » (site de la Communauté).

L'Harmattan, Paris, juillet 2023

271 pages · 28,00 EUR

Dimensions : 16 x 24 cm

ISBN : 9782140494116

9782140494116

Sur le même thème : « Témoins »