Un périodique unique en langue française qui éclaire et accompagne des engagements toujours plus évangéliques dans toutes les formes de la vie consacrée.

Psychologie et spiritualité

Tome 2. Enjeux relationnels

Bernard Pottier Dominique Struyf

Ce second tome de « Psychologie et spiritualité », ouvrage commun d’un philosophe et théologien jésuite et d’une pédopsychiatre et psychothérapeute systémicienne, tous deux anciens enseignants de l’IET de Bruxelles, tient les promesses du premier. Le premier tome était consacré aux « enjeux pastoraux » ; celui-ci aborde avec la même pédagogie et la même clarté les « enjeux relationnels ». Après des chapitres d’introduction anthropologique et épistémologique qui balisent le champ de réflexion des auteurs, ce sont les relations fondamentales, tant spirituelles que familiales, qui sont d’abord explicitées puis mises en relation avec des questionnements contemporains sur le travail de l’adolescence et les mutations du modèle familial. Sont ensuite abordées les questions des rapports entre la personne et la communauté, que ce soit sous l’aspect de la construction du corps communautaire dans le respect des personnes, ou de celui des conflits de loyauté qui peuvent s’instaurer. Les débats d’une acuité renouvelée sur le poids respectif que doivent avoir justice et miséricorde sont heureusement dirimées par le recours au concept de « justesse relationnelle » qui apparaît comme l’intuition la plus originale et la plus féconde du développement. Il se poursuit en abordant les notions plus classiques, mais fort importantes, de traumatisme et de résilience, d’attachements sécures ou insécures dans leur lien à la sexualité et à la fidélité. Pour déboucher sur la question de la sublimation et de la maturation vécue par étapes, dans la vie du couple et dans celle d’un consacré, et conclure, logiquement, sur le combat spirituel à mener tout au long de l’existence. On comprend moins la place donnée dans les derniers chapitres aux phénomènes mystiques d’apparition et de possession qui, selon nous, auraient peut-être pu être évoqués plus tôt. Mais on souscrira sans réserve au « postulat » énoncé par les auteurs dans leur conclusion : « La psychologie et la spiritualité peuvent concourir à unifier la personne, non seulement en elle-même, mais à travers la multiplicité de relations justes dans le contexte de la vie individuelle et communautaire » (p. 456).

L’altérité des auteurs leur permet d’échapper à une confusion fréquente et dommageable entre les plans « psy » et « spi ». Les développements de l’un sont parfois ponctués par les questions ou commentaires de l’autre. Leurs approches sont complémentaires et leur dialogue constant : en témoignent par exemple les analogies et différences relevées entre la « balance de justice » de Nagy et le pardon chrétien. De nombreuses illustrations par des schémas, des exemples d’observations cliniques, le recours à des fiches d’analyse de films, incarnent le propos et permettent de bien comprendre les enjeux, en les saisissant avec le cœur autant que par l’intelligence. Exigeant dans sa réflexion mais aisé dans sa lecture, l’ouvrage permet avec bonheur de s’initier à des outils conceptuels et psychologiques complexes qui pourront aider à démêler des situations vécues, et prévenir ou arrêter des dérives comportementales ; l’état actuel de la société, de l’Église et de nos communautés ne peut que rendre sa lecture plus urgente et nécessaire.

Collection Donner raison

Lessius, Bruxelles, février 2023

496 pages · 29,00 EUR

Dimensions : 14,5 x 20,5 cm

ISBN : 9782872994175

9782872994175

Sur le même thème : « Spiritualité »