La pensée et la spiritualité indienne offrent,quand on les explore par leurs versants hindou aussi bien que bouddhique, des ressources souvent inaperçues en Occident : être délivré de la peur et « faire don de l’absence de crainte » à tout être vivant, n’avoir plus de crainte et n’en inspirer plus aux autres, voilà qui suggère, notamment dans la figure du « renonçant royal »,des résonances avec la tradition chrétienne qui peuvent nous provoquer.

Voir aussi :