Le Père G. Martelet, ami de notre revue, excellent connaisseur de la vie religieuse (on se souvient de son Sainteté de l’Église et vie religieuse, Prière et Vie, Toulouse, 1964) est décédé le 14 janvier dernier. En hommage cordial à sa mémoire, nous commençons notre visite des grands textes théologiques offerts à notre revue par sa puissante réflexion, toujours totalement actuelle, sur le décret Perfectae caritatis.

Voir aussi :