C’est l’Année mondiale de la Vie Consacrée ! En ouvrant ce numéro, vous avez trouvé le signet qui veut marquer ces temps de célébration et de réflexion ; n’est-ce pas « le plus beau des enfants des hommes » (Ps 44,3) que nous sommes invités, au long des jours, à y rencontrer ?

Notre revue va publier, dans tous ses numéros, des articles de fond et des essais sur l’actualité des diverses formes de la vie consacrée, sous la rubrique « 2014-2016 Année de la Vie Consacrée », spécialement signalée dans la marge. Les grands textes que nous ont un jour offerts les meilleurs théologiens des formes ou des fondements de la vie consacrée vous seront rendus accessibles, soit dans ces mêmes pages, soit sur le site www.vies-consacrees.be qui va évoluer encore. Le petit groupe de théologiens qui animent « Vies consacrées » change lui aussi, avec le départ de Véronique Fabre, f.c.m., pour d’autres cieux académiques, et l’arrivée de Marie-David Weill, c.s.j. Notre reconnaissance les embrasse toutes deux. Elle s’adresse encore à Réginald Nolf, s.j., notre correcteur d’épreuves, qui vient d’entrer dans la maison du Père. Du côté de l’Écriture sainte, Sébastien Dehorter, prêtre de l’Emmanuel, va reprendre en une seule chronique celles que tenaient depuis vingt ans le professeur Didier Luciani (Ancien Testament et Judaïsme) et depuis une dizaine d’année Véronique Fabre (Nouveau Testament). Que tous deux soient remerciés de leur service effacé et fidèle.

D’emblée, ce numéro s’ouvre sur un « Agenda de l’Année de la Vie Consacrée » composé des informations dont nous disposons ; gageons qu’il ne fera que se préciser et s’enrichir. Déjà, un Colloque international « Vatican II et les Ordres religieux », prévu de longue date et organisé par d’éminents historiens, se tient, en trois langues, du 12 au 14 novembre 2014 à Rome (voir http://afhrc.hypotheses.org/2412). Déjà, notre Dicastère a publié, en date du 2 août 2014, une Lettre circulaire (qui demande une réponse pour le 31 janvier 2015) intitulée « Lignes d’orientation pour la gestion des biens dans les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique », éditée en premier lieu par la Libreria Editrice Vaticana.

Dans ce numéro, reprenant le chemin des commencements, Ugo Zanetti, o.s.b., nous conduit jusqu’aux ascètes éthiopiens d’aujourd’hui qui partagent avec les Pères du désert nombre de traits qu’on croyait légendaires ou totalement disparus. Les phénomènes hors du commun ne leur manquent pas, ni les « comportements inhabituels », mais seule compte l’humilité, pour qui cherche sans cesse comment plaire à Dieu.

Parmi les théologiens éminents qui ont contribué, via notre revue, au renouvellement de la vie consacrée, nous avons choisi un texte de Gustave Martelet, s.j., récemment décédé, à propos de Perfectae caritatis. Ce n’est pas là un commentaire de plus, mais une réflexion incroyablement clairvoyante sur un décret propre à « émonder les branches gourmandes » d’une vie appelée à « repartir du dedans », pour s’adapter au Christ, à l’Église, au monde, dans l’attente d’une « aube spirituelle de Résurrection », donc d’évangélisation.

Un temps de crise peut devenir moment providentiel (kairos), selon l’essai de Noëlle Hausman, s.c.m., qui voit les trois conseils évangéliques aussi bien que la vie fraternelle mis en cause dans certaines antinomies vécues ici ou là – ce sont aussi les lieux d’un travail de conversion qui ne s’opérera pas sans une communion ecclésiale décidée.

L’aide spirituelle que des aînés peuvent offrir aux jeunes vocations (sacerdotales, dans le cas) se présente, pour Alain Mattheeuws, s.j., comme « un archipel d’attitudes » où la pratique d’une vie spirituelle robuste, le dialogue fraternel, les choix les plus simples, permettent aux libertés de s’engager dans un discernement ecclésial.

Pour la dernière fois donc, Véronique Fabre, f.c.m., nous offre sa chronique d’Ecriture sainte portant sur le Nouveau Testament ; on verra de nouveau à quelle Rencontre brûlante nous invite la Parole de Dieu.

Les Tables annuelles permettront à qui s’y reporte de revisiter l’année d’abonnement qui s’achève avec ce numéro. Nous aurions pu, comme pour la décade précédente, rassembler en un petit livret les Tables des années 2005-2014. On les trouvera plutôt sur le site, notre option étant désormais d’accueillir l’Année de la Vie Consacrée qui s’ouvre le 30 novembre prochain, juste après la réunion plénière de notre Dicastère intitulée : « À vin nouveau, outres neuves ! » (Mc 2, 23).

Soyez des nôtres pour le boire avec nous – réabonnez-vous !