Comptes rendus de livres

Agir chrétien


-LAFITTE, J. ; MELINA, I. Amour conjugal et vocation à la sainteté, Paris, Ed. de l’Emmanuel, 2002, 24 x 15 ; 5, 230 p. 18,00 €.

I. Melina et J. Lafitte présentent ici des conférences qui font le tour des grandes questions de la morale conjugale : le sens du corps, la sexualité, la contraception, la paternité responsable, le pardon, etc. Solidement établie sur des fondements théologiques et anthropologiques dont le centre est le Christ, cette morale culmine dans l’amour vrai de la personne humaine qui intègre toutes les dimensions de son être et accomplit sa vocation à la sainteté. La langue est simple et accessible au grand public, les problèmes moraux sont restitués dans le contexte culturel actuel, les textes du Magistère sont expliqués et explicités. Un ouvrage précieux pour la formation morale. - W. LINNIG.

Ecriture


-BOSCOLO, G. Vangelo secundo Matteo. Coll. « Dabar-Logos-Parola » (lectio divina populare) - Nuovo testamento, Pavoda, Ediz. Messagero, 2002, 21 x 12 ; 188 p., 9,50 €.

-MANZI F. Lettera agli ebrei, idem, 202 p., 10,00 €

Les éditions Messagero di Sant’Antonio offrent au public de langue italienne deux petits commentaires dela Lettre aux Hébreux (en entier) et de l’évangile de Matthieu (extraits) publiés dans une collection qui a pour but de soutenir la « lectio divina populare ». Celle cise déploi en cinq moments : introduite et achevée dansla prière, elle comprend une lecture du texte structuré, une proposition d’interprétation et des suggestions d’actualisation. Dans son attentif commentaire de la Lettre aux Hébreux, Franco Manzi suit le plan en cinq parties naguère avancé par le père Vanhoye : ses propositions d’actualisation explorent avec finesse jusqu’aux thématiques les plus « irritantes » pour le lecteur d’aujourd’hui, telles que celles du jugement et de la punition. Pour d’évidentes raisons éditoriales, le commentaire de G. Boscolo se concentre sur treize péricopes de l’évangile de Matthieu, ce qui lui confère un style plus « éclaté ». En introduction il manifeste l’unité de l’oeuvre matthéenne selon la double perspective christologique et ecclésiologique, tandis que la conclusion dégage la figure de Matthieu comme théologien de l’incarnation, attentif à l’éthique, enraciné dans la méditation du Premier Testament - Fr. VERMOREL.

Oecuménisme


-NEWMAN, J.H. Lettre à Pusey, Coll. « Newman », Genève, Ad Solem, 2002, 20 x 13, 154 p., 20,00 €.

La lettre à Pusey (1866) est la réponse du cardinal J.H. Newman à un ouvrage anglican, Eirenicon, d’E. Pusey (1865), qui mettait en cause la théologie et la dévotion mariale de l’Eglise catholique. En distinguant la doctrine de la foi restée la même dans l’Eglise depuis les premiers siècles, et la dévotion dépendante des cultures, situations et personnes, Newman montre, à partir de textes patristiques, la cohérence de la foi catholique en Marie, nouvelle Eve, Mère de Dieu et avocate des hommes auprès de Dieu. Le traducteur, J. Stern, spécialiste de Newman, reconnaît dans ce petit ouvrage un chef-d’oeuvre d’intelligence et de finesse théologique, annonce de la théologie mariale de Lumen Gentium. Une belle lecture. - W. LINNIG.

-BOSCOLO, G. Vangelo secundo Matteo. Coll. « Dabar-Logos-Parola » (lectio divina populare) - Nuovo testamento, Pavoda, Ediz. Messagero, 2002, 21 x 12 ; 188 p., 9,50 €.

-MANZI F. Lettera agli ebrei, idem, 202 p., 10,00 €

Les éditions Messagero di Sant’Antonio offrent au public de langue italienne deux petits commentaires dela Lettre aux Hébreux (en entier) et de l’évangile de Matthieu (extraits) publiés dans une collection qui a pour but de soutenir la « lectio divina populare ». Celle cise déploi en cinq moments : introduite et achevée dansla prière, elle comprend une lecture du texte structuré, une proposition d’interprétation et des suggestions d’actualisation. Dans son attentif commentaire de la Lettre aux Hébreux, Franco Manzi suit le plan en cinq parties naguère avancé par le père Vanhoye : ses propositions d’actualisation explorent avec finesse jusqu’aux thématiques les plus « irritantes » pour le lecteur d’aujourd’hui, telles que celles du jugement et de la punition. Pour d’évidentes raisons éditoriales, le commentaire de G. Boscolo se concentre sur treize péricopes de l’évangile de Matthieu, ce qui lui confère un style plus « éclaté ». En introduction il manifeste l’unité de l’oeuvre matthéenne selon la double perspective christologique et ecclésiologique, tandis que la conclusion dégage la figure de Matthieu comme théologien de l’incarnation, attentif à l’éthique, enraciné dans la méditation du Premier Testament - Fr. VERMOREL.