Contenu de cette revue ...

- Editorial

Noëlle HAUSMAN, s.c.m.

-« Homélie pour la fête de la Présentation de Jésus au Temple »

Paul FAVRAUX, s.j.

Donnée le 2 février 2003, cette homélie éclaire à merveille la prochaine fête de la Présentation du Seigneur.

-« Refonder dans les instituts religieux ou refonder les instituts religieux ? »

Kristoff TALIN

« Et si refonder, c’était tout simplement adopter une forme d’adaptation permanente au monde moderne ? » Pour mieux comprendre les enjeux sociologiques de la refondation en cours dans bien des instituts religieux, un spécialiste relit les trois périodes qui président à cette évolution : crise d’identité, crise de visibilité, tissage du lien social. Puis il donne quelques exemples d’un changement polymorphe qui passe par les formes de vie religieuse, l’usage des communications, mais aussi l’action politique. Religieux du XXIème siècle, un métier d’avenir, au coeur de la modernité politique ?

-« Le ministère et la vie spirituelle du prêtre »

Pierre PIRET, s.j.

Le prêtre « agit en la personne du Christ, Tête et Epoux de l’Eglise ». Pastores dabo vobis explique la première mention par le « service ». Le présent article éclaire la seconde par « l’amitié » et montre ainsi la compénétration du ministère de la vie spirituelle.

-« Dominique Pire, prix Nobel de la Paix

Pierre-Yves MATERNE, o.p.

Le père Dominique Pire, Dominicain belge, reçut en 1958 le prix Nobel de la Paix. Mais que sait-on de son parcours d’homme, de religieux, de prêtre, trente-cinq ans après son décès prématuré ? Un de ses jeunes Frères nous retrace l’itinéraire d’une figure dont les traits semblent plus que jamais inspirants.

- »Ecclesia in Europa, un texte ’apocalyptique’ « 

Noëlle HAUSMAN, s.c.m.

L’exhortation postsynodale Ecclesia in Europa conclut la série impressionnante des Synodes continentaux. Centré sur la source d’espérance qu’est le Christ, le document ne cesse d’en appeler au texte de l’Apocalypse johannique pour dire le combat des Eglises appelées à se convertir, mais aussi la victoire déjà acquise par le sang des martyrs. Pourquoi ce paysage spirituel convient-il aujourd’hui à l’Europe ? Quelle place y tient la vie consacrée ?

- »A propos d’un livre récent"

Benoît CARNIAUX, o.praem

-Renseignements bibliographiques