Dans la ligne de notre intérêt renouvelé pour le droit canonique, cet article propose une réflexion fortement argumentée sur la difficile question de l’exclaustration, plus éprouvante encore, pour chaque partie, lorsqu’elle est imposée. Dans l’esprit du législateur, c’est là un remède ultime et puissant dont la responsabilité incombe aux supérieurs, l’évêque diocésain étant laissé à son rôle de « veilleur bienveillant ».

Voir aussi :