Méditant sur l’icône du Christ transfiguré, un jeune théologien voit dans le signe de la vie consacrée un mystère lumineux — commentaire adapté à Vita consecrata s’il en est.

Voir aussi :