L’étonnante correspondance de Thérèse de Lisieux avec deux jeunes prêtres montre à quel point la jeune carmélite s’adapte à des hommes aux destins contrastés. Elle indique aussi comment la vocation aposto- lique prend des formes diverses, unies par un seul Amour.

Voir aussi :