Le père Camille Dumont disait avoir écrit ces pages à la mémoire de beaucoup de chrétiens (surtout des prêtres et religieuses) bien connus de lui et « qui sont passés par une épreuve, apparemment en pure perte, si on la regarde de l’extérieur, mais réellement en mérite de gloire, si on a une saine spiritualité du Samedi- Saint ». Il notait aussi qu’il n’avait, de cet « article », écrit que les idées essentielles. Les voici

Voir aussi :