Ce numéro de printemps s’ouvre sur un double portrait du Bienheureux Pierre Favre, le moins connu des trois Compagnons de Jésus dont on fête cette année les anniversaires : 450 ans de la mort d’Ignace de Loyola, 460 de celle de Pierre Favre, 500 de la naissance de François-Xavier et aussi de Favre

-Ce numéro de printemps s’ouvre sur un double portrait du Bienheureux Pierre Favre, le moins connu des trois Compagnons de Jésus dont on fête cette année les anniversaires : 450 ans de la mort d’Ignace de Loyola, 460 de celle de Pierre Favre, 500 de la naissance de François-Xavier et aussi de Favre... Avec le Père D.Bertrand, nous suivrons le chemin de l’aimable Savoyard, passant de l’écoute à l’obéissance, dans cette pratique du discernement des esprits dont les Exercices spirituels sont le relais pour notre temps. Avec le Père É. Degrez, nous verrons naître et grandir l’amitié « profonde et quasi mystique » du noyau initial des Compagnons, à Paris, Venise et Rome : une source de joie dans le Seigneur et un soutien dans le service de l’Eglise.

-La question du statut spécifique des laïcs proches de la vie consacrée est depuis plusieurs années à l’horizon des réflexions de beaucoup ; Monseigneur P. Raffin, évêque et dominicain, encourage ici les laïcs chrétiens, « pour habiter et évangéliser le séculier qui leur revient en propre », à puiser dans les traditions spirituelles adaptées à leur vocation et à leur mission, en particulier celles qui naissent des sacrements de l’initiation chrétienne. Madame M. Heylen de son côté, dans une longue réflexion sur la jeunesse d’aujourd’hui et sa culture, passe en revue dix points de vue d’où l’homme moderne semble mesurer toutes les valeurs selon leur utilité : l’histoire, la démographie, la sociologie, la politique, la technologie, la pédagogie, la psychologie, la famille, l’économie, l’image de soi - que sera donc le futur de ces jeunes s’ils cherchent à rejoindre nos communautés ?
Deux chroniques nous permettent d’entendre des échos plus lointains. Une Délégation de la Conférence des Evêques de France a visité, l’année dernière, la Conférence des Evêques du Congo-Brazzaville, d’où Soeur Marie-Claire Jadeau rapporte ce témoignage sur l’engagement de la vie religieuse apostolique féminine, en temps de détresse. Une semaine théologique a suivi, en Asie du Sud Est, le récent Synode sur l’Eucharistie, et le Père F. Guillen nous en retrace les moments.

-Ainsi va la vie consacrée, de figures inspirantes en combats toujours à mener, quelle que soit notre place dans l’action de grâces qui nous conduit vers l’avenir où le Christ sera connu de tous. Et comment, par ces temps de Pâques, ne pas dire ce que nous avons vu et entendu (Ac 6,20) ?

« Vies consacrées »

24, bd Saint-Michel

B-1040 Bruxelles