Sur la question des laïcs chrétiens qui revendiquent des formes de consécration proches de celles de la vie religieuse ou des instituts séculiers, Mgr P. Raffin estime qu’un discernement s’impose : il convient de revenir aux sources du Concile, mais aussi d’entendre l’enseignement des exhortations postsynodales Christifideles Laici et Vita consecrata. Si la vie consacrée constitu une vocation singulière, celle des laïcs doit également trouver sa propre inspiration, pour investir les temps et les lieux de son irremplaçable présence.

Voir aussi :