Le message de confiance de Thérèse de Lisieux, docteur de l’Eglise, est-il vraiment connu ? Les aléas de la vie affective de la jeune carmélite lui ont permis de voir comment l’oeuvre de Dieu s’enracine dans les blessures de l’homme, toujours incapable de répondre adéquatement à l’Amour.Une voie particulièrement adaptée à notre époque car « en fait, Thérèse entraîne là où l’évangile attire », « elle permet de pressentir le mystère de l’enfance à venir », celui que la Pâque du Christ fait luire déjà dans nos « désirs infinis ».

Voir aussi :