Le centenaire de la mort d’Elisabeth de la Trinité est salué par d’importantes publications, dont l’auteur est la cheville ouvrière. Il nous présente ici, « le plus succintement possible », la physionomie et la trajectoire d’une carmélite dont l’œuvre commence à peine à s’ouvrir devant nous.

Voir aussi :