Poursuivant un échange commencé, l’épistolier place immédiatement au centre de sa réflexion le Christ sauveur. Il progresse ensuite du gouvernement par Dieu de l’univers physique à sa Présence spirituelle au monde, et au Dessein de salut que le refus de l’homme ne peut rebuter. Tout en gardant la discrétion requise dans ces sujets délicats, il confesse que, malgré les apparences, la prière de demande est toujours exaucée dans son élan, puisque le Père donne l’Esprit de Jésus à ceux qui le lui demandent. Un dialogue pastoral exemplaire de part en part.

Voir aussi :