Ces pages sont le cri d’un témoin. Elles nous interrogent sur nos attitudes à l’égard de « ceux qui sont restés seuls » et dont le nombre croît sans cesse dans nos régions. Quelle aventure spirituelle se joue ici, et comment les célibataires « consacrés » vont-ils s’y faire présents ? Tout n’est-il pas, dans l’Eglise, affaire de sainteté ?

Voir aussi :