Voici le temps pascal, et pour les habitants du Nord, l’époque des jours les plus longs. Déjà l’été pointe, avec ses projets et ses devoirs, tandis qu’on s’efforce d’achever les tâches du printemps et que les semences d’hiver montrent leur fécondité…

Voici le temps pascal, et pour les habitants du Nord, l’époque
des jours les plus longs. Déjà l’été pointe, avec ses projets et ses
devoirs, tandis qu’on s’efforce d’achever les tâches du printemps
et que les semences d’hiver montrent leur fécondité. Sans doute
en va-t-il ainsi pour nos âmes, toujours en quête de renouveau,
à travers de patients engagements et surtout, des germinations
qu’on ne savait pas si secrètes. Et c’est ainsi qu’il en va pour
l’Église, livrée, dans les aléas de l’histoire que nous croyons
sainte, à l’amour éternel de son Dieu. Les préparatifs du prochain
Synode des Évêques pour l’Afrique, dont le Saint Père a publié,
le 19 mars, à Yaoundé, l’Instrumentum laboris, n’en témoignent-ils
pas ?

Nous ouvrons ce numéro par un portrait insolite du Père
Damien De Veuster, promis à la canonisation, cet automne ;
le père E.Brion, confrère et spécialiste du futur saint, évoque ses
relations avec les protestants, dont certains deviendront des
amis. Deux Supérieurs généraux ont bien voulu nous confier les
interventions qu’ils ont adressées aux leurs. L’Abbé général des
Prémontrés, Th. Handgrätinger, médite sur les icônes bien
connues du Samaritain et de la Samaritaine, mais aussi, sur les
Pèlerins d’Emmaüs, pour voir s’y réunir, dans la communion,
les pôles de la contemplation et de l’action. Le Père R.E. Lamoureux,
général des Augustins de l’Assomption, veut réfléchir à
frais nouveaux au rôle prophétique de la vie religieuse apostolique,
dans le cas du ministère sacerdotal : les religieux prêtres ne
relèvent-ils pas d’une tradition presbytérale complémentaire,
donc différente de celle du clergé diocésain ?

Madame le Docteur Dominique Struyf revient sur les besoins
psychiques de l’être humain, dans le contexte de la prévention
du « burn-out » (épuisement professionnel) des soignants : les
responsables de la prise en charge de religieux ou religieuses
âgés, ou en difficulté de santé, et tous ceux qui s’approchent des
personnes souffrantes, peuvent y trouver grand profit, même
spirituel. Le Père M. Gullo nous propose, pour finir, sa lecture de
l’unique ouvrage d’Edith Stein sur la prière, où l’on voit la future
Carmélite se tenir devant l’Eucharistie ainsi que l’Église, dans
l’offrande du Seigneur.

Comme il est d’usage, nos pages bibliographiques vous permettront
d’autres découvertes, et ouvriront d’autres perspectives.
C’est que « l’Esprit du Seigneur remplit l’univers, et la terre entière
brûle de son feu » (Psaume 103).


Si vous le désirez, vous pouvez commander d’anciens numéros de la
revue (à la pièce). Les tarifs en sont les suivants :

-* année en cours : 6,00 euros + frais de port
-* années postérieures à 2004 et 2004 : 6,00 euros + frais de port
-* années antérieures à 2004 : 4,00 euros + frais de port

N’hésitez donc pas à prendre contact avec notre Secrétariat à ce sujet !