« Le monde ancien s’en est allé, un nouveau monde est déjà né », chante une hymne du Père J. Gelineau. N’est-ce pas ce qui semble advenir, des deux côtés de la Méditerranée…

« Le monde ancien s’en est allé, un nouveau monde est déjà né », chante une hymne du Père J. Gelineau. N’est-ce pas ce qui semble advenir, des deux côtés de la Méditerranée, avec d’une part le mouvement des indignés ou la nouvelle évangélisation des grandes villes et, d’autre part, l’ébranlement populaire de tant de régimes autocratiques ? Nous qui « attendons le jour de Dieu, qui transfigure terre et cieux », sommes de tous ces combats, à l’humble place d’une réflexion ouverte sur l’amour. Ce premier numéro de la nouvelle année s’ouvre par une méditation du Cardinal Godfried Danneels sur l’Église, « noire mais belle », qu’il confie aimer ; dans les circonstances, un témoignage de prix. Daniel Briant, des Frères de l’instruction chrétienne de Ploërmel, propose ensuite de réfléchir à l’Eucharistie, lorsqu’elle nous « manque » ; comment alors comprendre qu’elle fonde nos vies ? Des chemins s’ouvrent ici, qu’il faudrait explorer.

Il arrive parfois que l’engagement pour l’éducation des enfants conduise à risquer pour eux sa vie ; c’est ce que Mère Marie-Véronique et sa Congrégation ont fait, en cachant des enfants juives, durant la deuxième guerre mondiale, et voici que l’attribution de la fameuse « Médaille des Justes » vient d’en faire le récit — une occasion pour les chrétiens de réfléchir à leur lien d’origine avec Israël, l’olivier franc (Rm 9-11).

Le Carmel de Lisieux inaugure un site internet entièrement dédié aux archives sans doute les plus fameuses de l’univers catholique, celles qui touchent Thérèse de l’Enfant-Jésus de la Sainte Face ; un monde exceptionnel à parcourir, à quelque distance que l’on se trouve du plus jeune des Docteurs de l’Église catholique, comme on le découvrira par les exemples proposés.

Comme chaque année à cette saison, la chronique sur la vie consacrée de Noëlle Hausman, s.c.m, nous fait parcourir les publications récentes qui pourraient éclairer notre action, voire, inspirer nos achats. Des lignes s’y tracent, où se discernent d’intéressantes percées. Les ouvrages que nous recensons en plus, et ceux que nous avons reçus récemment, achèvent sans la fermer cette lecture qu’on vous souhaite excellente. Et puis, bonne Année !