Une nouvelle Pentecôte pour la vie religieuse passera par le renouveau de la vie communautaire, appelée à devenir lieu vivant, dynamisant, exigeant, joyeux, dans l’amour qui vient de l’Esprit saint. Prendre le risque de la vie commune, c’est aussi affronter le problème du mal, en nous et autour de nous, pour accueillir la Vie et donner du fruit, en particulier dans la nouvelle évangélisation —, si toutefois nos communautés se rendent crédibles en matière d’obéissance, de chasteté et de pauvreté.

Voir aussi :