« Annoncez ! », tel est le titre de la quatrième Lettre promise pour l’Année de la vie consacrée, sortie en italien le 29 juin dernier et dont la traduction française nous arrive maintenant. Cette année avait déjà vu, à la Pentecôte, la publication de la Lettre « L’Église rajeunit » (Iuvenescit Ecclesia), adressée par la Congrégation pour la doctrine de la foi aux Évêques sur la relation, qui nous concerne tellement, « entre les dons hiérarchiques et charismatiques pour la vie et la mission de l’Église ». Et le 29 juin également, paraissait la très attendue Constitution apostolique « La recherche du visage de Dieu » (Vultum Dei quaerere), sur la vie contemplative féminine, qui permet enfin de redimensionner la clôture à partir des conditions de possibilité de cette forme de vie : formation, prière, Parole de Dieu, sacrements, vie fraternelle, travail... D’autre part, la Commission pontificale pour l’examen de la diaconie des femmes dans l’Église catholique a commencé des travaux qui pourraient eux aussi avoir dans nos formes de vie leur résonance.

Le père Marko Rupnik, mosaïste universellement connu, a accepté d’habiter la Rencontre qui ouvre ces pages ; ses enracinements profonds y sont mis en lumière, et sans doute ses convictions interrogeront-elles nos propres positions.

C’est bien le moment favorable (le Kairos ) pour les œuvres de miséricorde, que nous déclinons d’abord avec le père Jean-Claude Lavigne, o.p., du côté des vœux, puis en accompagnant soeur Pierre-Marie-Jean Chovelon, des Sœurs apostoliques de saint Jean, dans ses visites en prison.

Dans la rubrique Orientation , le père Henry Donneaud, o.p., décrit l’obéissance des consacrés dans le droit fil de la tradition classique, qui permet d’éclairer les limites et les abus malheureusement contemporains. Dans un domaine connexe, les abus sexuels subis par des femmes consacrées, à l’intérieur de l’Église, doivent aussi être appréhendés et c’est ce que Anna Deodato, de l’Institut des auxiliaires diocésaines de Milan, nous permet d’approcher, en toute vérité et avec un infini respect.

Un grand parcours des librairies, établi par Sébastien Dehorter, de la Communauté de l’Emmanuel, nous est proposé dans son abondante Chronique biblique. Les autres ouvrages reçus et recensés par nos soins, depuis le dernier numéro, se trouvent désormais, on le sait, sur notre site, www.vies-consacrees.be, via la page d’accueil de chaque numéro.

C’est Sur un autre ton que nous évoquons pour finir la figure du père André de Jaer s.j., ancien directeur de Vie consacrée, qui vient d’achever sa longue vie au service des consacrés et des pauvres. Commencé par un jésuite et achevé par un autre, ce numéro a fait - comme il le fallait, en cette année jubilaire de leur ordre - la part belle aux dominicains. On aura vu que chez les uns comme chez les autres, les pensées, les paroles et les actes peuvent différer sans s’exclure ; il y a là, pour tous, une intéressante leçon.

Ce numéro marque la fin de votre abonnement 2016 ; le feuillet que vous avez trouvé en l’ouvrant vous permet de vous réabonner tout de suite pour l’année 2017, que nous préparons déjà en espérant vous y retrouver toujours plus nombreux.